La Guinée est revenue sur la scène internationale. Les réalisations suivantes confirment cette affirmation :

  • L’implication dynamique dans la résolution de la crise au Mali ; 
  • L’élection de la Guinée  au conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union Africaine en 2013. Ce mandat a été renouvelé en 2014. A ce titre, le Pr Alpha Condé a présidé à deux reprises les réunions de cette instance à Addis-Abeba ; 
  • La désignation du président Alpha Condé comme membre du panel de haut niveau pour la formulation de l’agenda 2063. Ce document représente un plan qui va tracer la trajectoire de développement de l’Afrique au cours des 50 prochaines années ; 
  • Le plaidoyer efficace pour la mobilisation de la communauté internationale dans la lutte contre Ebola dans les trois pays touchés (Guinée, Libéria et Sierra Léone) ; 
  • La restructuration des missions diplomatiques de la Guinée à l’extérieur pour une plus grande efficacité de la diplomatie ; 
  • La fermeture de deux Consulats généraux  (Lisbonne et Dubaï) ; 
  • La rénovation entière des chancelleries guinéennes dans les capitales ciaprès: Paris, Abidjan, Alger, Madrid, Riyad ; 
  • La rénovation des Résidences des Ambassadeurs guinéens dans les capitales ci-après : Rabat, Bruxelles, Bamako, Washington, Addis-Abeba, Brasilia ; 
  • L’organisation par la Guinée de la 40ème session du Conseil des Ministres des Affaires étrangères de l’organisation de coopération islamique (OCI); 
  • La régularisation des arriérés de contribution dans les organisations internationales : A titre de comparaison, le montant de 666 556 969 504 GNF payé seulement en 2011, première année d’exercice sous le mandat du Professeur Alpha CONDE dépasse le montant total payé pendant 10 ans de 2000 à 2009 ; 
  • La présence active de la Guinée et la promotion de cadres guinéens dans les instances des organisations sous régionales, régionales  et  internationales ; 
  • La signature d’un protocole de Convention avec NSIA-Guinée pour faciliter le rapatriement des corps ;  
  • La prise en charge en charge des problèmes des guinéens résidents en Angola, France, Belgique, Portugal, Etats-Unis, Nigeria, Côte d’Ivoire et Sierra Leone ; 
  • L’appui aux activités artistiques, culturelles et sportives des Guinéens de l’Etranger; 
  • La signature des « Mémorandums d’Entente » avec certains pays accueillant un nombre important de guinéens ; La conclusion d’accords sur le transfert de fonds des Guinéens résidents dans les espaces Union Européenne et Union Africaine abritant des filiales d’Atlantis Bank ; 
  • La relance du Projet TOKTEN favorisant le retour de certains cadres de la diaspora dans divers secteurs du pays.  
  • La finalisation et adoption par le Gouvernement du Document de Politique Nationale de l’Aide en Guinée;  
  • La mise en place de dispositifs et outils de coordination de l’aide ;  
  • Le renforcement de la participation aux activités des institutions internationales et des organisations sous régionales et régionales  ainsi que la promotion de la coopération sud-sud et triangulaire et avec les pays émergents  seront nécessaires