Sékouba Konaté, né le 6 juin 1964 à Conakry, est un militaire et homme d'État guinéen. Général d'armée, il est président de la République par intérim de décembre 2009 à décembre 2010. Il est originaire de Kankan et grandit dans la commune du Kaloum.

Il est formé à l'Académie royale militaire de Meknès, au Maroc, et poursuit sa formation en France. En 1996, il suit les cours du Brevet de chef de section Parachutiste à Pau et des cours d'entraînement du 1er degré à Mont-Louis. Il suit ensuite les cours de l'école de Guerre en Chine.

Sékouba Konaté intègre l'armée guinéenne en 1985. En 1996, il est nommé commandant-adjoint du Détachement des parachutistes à la 2e région militaire de Labé par le président Lansana Conté.

Il gagne en popularité entre 2000 et 2002, lors des actions le long des frontières commune avec le Liberia et lors de la Mission des Nations unies en Sierra Leone (UNAMSIL) en Sierra Leone.

En 2008, il est nommé commandant du Bataillon autonome des troupes aéroportées (BATA, unité d'élite de l'armée guinéenne, basée au camp Alpha Yaya Diallo).

Le 3 décembre 2009, alors que Sékouba Konaté est en voyage au Liban, Aboubacar Diakité ouvre le feu sur Moussa Dadis Camara et le blesse grièvement. Ce dernier est alors hospitalisé au Maroc et Sékouba Konaté devient l'homme fort du régime.

Alors que Dadis Camara est en exil au Burkina Faso, Sékouba Konaté, devenu président de la transition, à la suite de la déclaration de Ouagadougou, organise l'élection présidentielle guinéenne de 2010.