liberation de prisonniers

Guinée-Politique : Le souffle de la liberté après les ténèbres de la prison

Après la crispation, l’heure est à la détente du climat socio-politique guinéen. 79 prisonniers recouvrent la liberté. Leur libération intervient deux jours seulement après l’avènement du CNRD au pouvoir.

Ils étaient emprisonnés depuis plusieurs mois pour certains, des années pour d’autres. Mais tous ont un dénominateur commun : s’être exprimé pour dénoncer les dérives autoritaires du régime déçu. Seulement voilà, le vent du renouveau est passé par là. Un coup du sort leur sourit, celui de l’arrivée au pouvoir du nouvel homme fort du pays, le Colonel Mamadi Doumbouya.

Graciés par ce dernier, les désormais ex prisonniers, pour l’essentiel d’opinion se sont félicités du changement intervenu à la tête de l’Etat le 5 septembre. A l’instar de Oumar Sylla alias Foniké Mengué, figure de proue de la contestation anti-troisième du président déchu, ils sont acclamés comme des héros par une foule en liesse. Pour eux, leur libération sonne le glas d’une ère de confiscation des libertés publiques. Elle augure, espèrent-ils, de nouvelles perspectives d’avenir pour le pays.

Libérés après des concertations entre les nouvelles autorités, l’administration pénitentiaire et les associations de défense des droits de l’Homme, les ex détenus retrouvent ainsi leurs familles. Le CNRD quant à lui, marque des points et continue jour après jour de poser des actes qui font consensus.

station-carburant

Guinée-Société : Le prix du Carburant revu à la baisse.

Le prix du litre de carburant à la pompe passe de 11 000 à 10 000 FG. C’est le CNRD (Comité national pour le rassemblement et le développement ) qui en a fait l’annonce à travers un communiqué lu sur les antennes de la télévision publique.

La légère baisse de 10 % du carburant est peut-être anecdotique. Mais elle acte clairement la volonté du CNRD d’atténuer la hausse du prix du même produit opérée début septembre par l’ancien régime déchu. Objectif de cette mesure, augmenter le pouvoir d’achat des Guinéens qui sont nombreux à ne pas pouvoir joindre les deux bouts. Elle devrait aussi impacter les prix des denrées de premières nécessités et des transports en commun.

Les Guinéens poussent un ouf de soulagement et se félicitent de cette décision du CNRD.Les actes posés par les nouvelles autorités trouvent ainsi un échos favorable chez les populations.

Ambassadors and foreign representations, wait for meeting with Military junta led by Col. Mamady Doumbouya, at the people's palace in Conakry, Guinea Wednesday, Sept. 15, 2021. Guinea's junta is expected to face more pressure to set a timeframe for new elections Tuesday as the military rulers open a four-day series of meetings about the West African nation's future following the president's overthrow in a coup just over a week ago. (AP Photo/Sunday Alamba)

Concertations nationales : la charte de la Transition

Consulter toutes les composantes de la nation pour mieux fixer le cap de la Transition, c’est l’exercice d’équilibriste auquel s’est livré durant plusieurs jours le chef de l’Etat, le Colonel Mamadi Doumbouya. A la clé, un document fondamental élaboré, et des organes devant animer la transition, déclinés.

A la faveur des concertations nationales élargies à toutes les forces vives de la nation, le nouvel homme fort du pays a écouté et analysé les nombreuses recommandations et suggestions des acteurs tous secteurs confondus. Palier les maux qui assaillent le pays et comment réussir une Transition apaisée et inclusive, tels étaient les centres d’intérêt de ces échanges.

Résultats, la charte de la Transition a été rendue publique. Elle fait du Colonel Mamadi Doumbouya, le président de la Transition et prévoit la mise en place du CNT(Conseil national de la Transition). Faisant office de parlement, celui-ci a la lourde tâche de rédiger la nouvelle constitution guinéenne.  

Avec la charte de la Transition, définie, et les missions dévolues à chaque organe, connues, le pays est désormais fixé sur les principales articulations de cette période transitoire. Mieux, les journées de concertations précitées sont une amorce de la volonté du Colonel Mamadi Doumbouya d’agir sur le prisme du rassemblement de tous les guinéens.

20211220-AEROPORT-CONAKRY-AST-GBESSIA-INTERNATIONAL

LA REBAPTISATION DE L’AEROPORT

A la faveur d’un décret pris le 16 décembre, le Président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya a rebaptisé l’aéroport international de Conakry-Gbessia au nom d’Ahmed Sékou Touré. L’aéroport international Ahmed Sékou Touré comme il convient désormais de l’appeler, porte ainsi le nom du premier président de la Guinée indépendante.

Figure emblématique de la scène politique africaine durant plusieurs décennies jusqu’à sa mort en 1984, le président Sékou Touré est considéré par beaucoup comme l’un des héros de la période des indépendances sur le Continent.

Malgré un héritage qui n’a pas soldé tous les aspects de la question mémorielle, l’acte posé par le chef de l’Etat est salué par bien des guinéens qui ne se privent pas de manifester leur joie sur les réseaux sociaux. Ils invitent d’ailleurs leurs compatriotes sans distinction aucune à s’arrimer à la volonté de réconciliation nationale prônée et matérialisée par le Colonel Mamadi Doumbouya.

Remise_drapeau_Sylli2021

Palais Mohamed V : le Président Mamadi Doumbouya remet le tricolore guinéen au Syli national

Tous derrière le Sily national de guinée en lice pour la prochaine CAN. C’est la substance du message du chef de l’Etat à l’occasion de la remise du drapeau national à l’équipe senior.

C’est une tradition à laquelle le Colonel Mamadi Doumbouya n’a pas voulu déroger. Remettre le tricolore guinéen aux joueurs à la faveur d’une réception organisée pour la circonstance au Palais Mohamed V. Tout un symbole. Occasion pour le président de la transition d’inviter les poulains du sélectionneur Kaba Diawara à représenter dignement le pays lors de cette compétition continentale.

Un message qui semble tomber dans les oreilles attentives. Le capitaine du Sily, Mohamed Aly Camara a donné l’assurance sur la détermination de toute l’équipe à se sublimer pour honorer les couleurs guinéennes.

Cette détermination trouve échos chez les dirigeants du football guinéen et les anciennes gloires du HAFIA 77, tous mobilisés pour une équipe condamnée à l’exploit. Un soutien sans faille appuyé et renforcé par le ministre de la Jeunesse et des Sports. Lansana Béa Diallo a exhorté les joueurs à faire preuve d’un sursaut d’orgueil pour redonner des couleurs au cuir rond guinéen.

En Présence du Premier ministre, chef du Gouvernement, Mohamed Béavogui et des membres du cabinet civil de la présidence de la République, le Colonel Mamadi Doumbouya a dit compter sur la partition de l’équipe dans l’élan de rassemblement des Guinéens. Un message qui sonne comme un défi que le onze national a l’obligation de relever par une prestation historique à la CAN 2021.